Émilien Tuaz 1993-1997

Mercredi 04 mai 1993

En ce début d’année 1993, nous sommes montés dégager le refuge et préparer la DZ pour les premiers héliportages. Plus de 6m de tranchée mais dans une neige facile à péler. Refuge sec et temps splendide sauf en soirée où il s’est mis à neiger.
Émilien Tuaz, Fabien T., Hervé T.

19 août 1993

Nous nous sommes fait engueulés par le patron car nous n’avions pas monté des pêches et des carottes. Il nous a pardonné lorsque nous lui avons donné des bouteilles de rouge à la place. L’omelette de Yannick impeccable, service irréprochable.
Patrick, Véro

05 septembre 1993

On en a bien sué pour monter. Ici ça caille même le crayon ne veut pas écrire. Il est gelé. Qu’est-ce qu’on a bien fait de venir!
Christine B., Joël J.

19 juillet 1995

Une petite bavante récompensée! On m’avait beaucoup parlé du refuge et d’Émilien… Ils sont bien plus que cela : repos, atmosphère, philosophie, poésie, émerveillement d’un coucher de soleil! Temps privilégié. Instant de vie “suspendu”, comme le glacier. Trop court moment d’éternité avant un autre refuge (Durier) non moins espéré et des Dômes à découvrir en la très sympathique compagnie de Franck et de Laurence. Je pars à regret avec un goût de REVENIR à Plan Glacier. Cordialement.
Marie B.

12 novembre 1995

Chemin gelé, vent froid, tempête de neige… et 2 boulets pénibles!!! C’est pas facile tous les jours.
Bruno L. Le Touvet
Boulets peut-être, CANONS certainement!!! La liberté de la presse étant ce qu’elle est dans notre cher pays savoisien, tout être à la liberté de s’exprimer. De s’exprimer avec plus ou moins de lucidité dans le cas de Mr L. Bruno, nous croyons qu’il n’a pas saisi la subtilité de notre tactique alpinistique… Ainsi nous lui permettons de se mettre en valeur.
Annick D. St Gervais, Sylvie B. Passy
Sans commentaire! Ce qui est très regrettable avec les boulets, c’est qu’on ne peut pas les faire rouler à la descente (ce qui gagnerait du temps), parce que sinon ils explosent.
Bruno L. Le Touvet
Bruno attention, les tournures de phrase commencent à emprunter des détours St Gervelains. Je n’ai rien contre les St Gervelains, bien au contraire, surtout les croqueurs de joue, mais quant à parler comme eux il y a un grand pas à faire…
Sylvie B. Passy

 

15 août 1996

Après une montée difficile, nous étions heureux de retrouver Émilien. Merci pour la bonne fondue et pour tout. Les filles ont passé une bonne nuit et elles vont s’en rappeler pour un moment.
Merci à Sylvain pour la musique (l’accordéon) et à Émilien pour l’harmonica. Merci à Chomba pour le service et à toute la jeunesse. Super journée. Gros bisous.
Élise

09 septembre 1996

À Émilien je voulais vous offrir une fleur, mais comme chaque fleur cueillie c’est une étoile que l’on dérange, je vous ai offert une chanson. Merci pour les morceaux à l’harmonica. A bientôt.
À Chomba et Yannick, merci pour cette fondue népalo-savoyarde! Un petit bonjour pour tous les accompagnateurs, guides et amis amoureux de Plan Glacier….
Projets Dômes de Miage par la voie Mettrier. Je suis inquiète mais les gardiens m’ont rassurée.
Josette

23 mars 1997

Le refuge est magnifique à l’intérieur, mais on n’a pas vu l’extérieur! Il est complètement recouvert, on a compté 5-6 mètres sous le panneau solaire et creusé au pif, cocus nous sommes! On est tombés pil-poil sur la bordure du toit.
Monté de la Gruvaz, demain quoi faire? Le temps se met au moche on dirait, mais l’ambiance est bonne. T° extérieure 0°C, T° intérieure 8°C. Mais où sont les suédoises nymphomanes?
20h30. Il neige. Gaëtan chante Capitaine Flam à tue-tête, ce qui fait monter la température à 12°C.
24 mars. Tombé 30cm de fraîche, on est monté pépère au Col Sup. de Tricot. Le couloir est nickel, une poudre paradisiaque.
Gaëtan M., Olivier D.

 

27 septembre 1997

Voilà 5 années de gardiennage terminées. Je finis les rangements et je m’en vais. 5 ans de bons et mauvais moments, mais de grands moments de bonheur où l’on a l’occasion de connaître des tas de gens sympathiques et surtout compréhensifs!
Je veux remercier au passage mes petits-fils Yannick, Sylvain, Jocelyn, Florent, Damien et David qui m’ont tous donné un grand coup de main. Portage et gardiennage. En espérant de tout cœur que l’on pourra retrouver un nouveau gardien.
Je quitte donc ce refuge avec une petite larme à l’œil et je vois que mes choucas Oscar et Marguerite en font autant.
Merci à tous et n’oubliez pas de garder ce refuge propre et de bien refermer la porte et les volets en partant!
Arvi pâ!
Émilien

∼Retour∼