Aiguille de Bionnassay 4052m

       Culminant à 4052m d’altitude, l’aiguille de Bionnassay, est déjà un très bel objectif d’alpinisme, les différents itinéraires, même les plus faciles, permettant d’y accéder ou d’en descendre demandant un minimum de technique.

Descente de l'arête est

Aiguille de Bionnassay et son arête est

       En effet, l’itinéraire classique de descente suit l’arête est qui est parfois effilée et en glace, ce qui nécessite de maîtriser la progression et l’assurage sur ce type de terrain.

       Depuis le refuge, on retiendra principalement les 2 itinéraires suivants.

Arête de Tricot, PD, III

Rejoindre la brèche Chappelland (point côté 3206m) par le glacier de Tricot, puis suivre le faîte de l’arête jusqu’à l’aiguille de Tricot. On continue sur l’arête de neige, avec quelques passages rocheux, jusqu’au sommet de l’aiguille de Bionnassay. Itinéraire peu fréquenté pour les amateurs de tranquillité.

Arête sud, AD, III

 Du refuge, monter au col de Miage puis poursuivre au nord en suivant le fil de l’arête sur des rocailles et du terrain mixte jusqu’au pied du socle rocheux où commencent les difficultés. On suit facilement l’itinéraire grâce à toutes les traces de crampons qui lardent le rocher. À la fin du rocher, on gagne facilement le sommet par une pente neigeuse.

       Descente soit par l’itinéraire de montée (désescalade ou rappels), soit par l’arête est et le Dôme du Goûter (cela rajoute un peu plus de 400m de dénivelé du col de Bionnassay au Dôme du Goûter).

∼Retour∼